Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 15:31

"Oui, le temps, c'est la manière dont on mesure le temps... Euh... y'a deux fois temps là... euh... Bah c'est un truc avec des secondes quoi, ça donne l'heure... ouais je sais, les secondes c'est du temps... Bon je sais pas !"

Concept très simple en soi, le temps, mais extrêmement difficile à expliquer. imaginez que vous deviez expliquer à quelqu'un qui ne connaît rien de notre vie, de notre Univers, bref à un adulte avec l'âge mental d'un enfant de 4 mois, ce qu'est le temps. Autant pour expliquer ce qu'est l'espace, bon, c'est jouable. Vous lui dites que c'est ce qui nous sépare de l'arbre que l'on voit là-bas. Mais pour expliquer le temps... C'est toujours difficile d'expliquer quelque chose qui n'est pas matériel, ou qui n'est pas palpable. Mais je vais tenter de le faire pour vous, même si vous savez tous (à priori) ce qu'est le temps.

En physique, et en sciences en général, le temps est lié à ce que l'on appelle une causalité. Alors oui, je sais, vous allez dire que je vous explique un terme abstrait en mettant un autre terme encore plus abstrait, et que donc ça ne sert à rien. Patience. La causalité donc, c'est l'influence de ce qui va se passer. Si je vous colle une tarte, vous allez avoir mal : c'est la causalité (cause > conséquence). Et le temps donc existe lorsqu'il y a une causalité, lorsqu'il y a une évolution. Déjà, si j'arrive à vous coller une tarte, c'est qu'il y a du temps non? Si le temps n'existait pas, nous serions tous figés, dans un instantanné. C'est d'ailleurs pour ça que la photo est uniquement à deux dimensions. Techniquement d'ailleurs, le cinéma est à trois dimensions (sauf si vous achetez une place pour un film en 3D, auquel cas vous voyez en réalité de la 4D), deux dimensions pour l'image (oui quand c'est plat), et une dimension pour le temps... Ok, je chipote.

Car oui, la différence entre une photo et un film, c'est le temps. Il y a une évolution de l'image que vous voyez dans un film, sur une photo elle est fixe. Le mouvement est lié à la définition du temps, de l'évolution. L'évolution spatiale, en terme plus courant le mouvement, est une conséquence du temps. Et physiquement parlant, le cours du temps, c'est-à-dire la causalité, ne peut pas être inversée. Et si on voit le temps comme une évolution, on ne peut pas le remonter. Si je vous colle une tarte, vous pouvez pas annuler ma tarte, vous n'avez pas le pouvoir physique de rentrer le cri que vous avez lâché dans vos poumons, de faire revenir le courant électrique dans vos nerfs responsable de la douleur et de renvoyer l'énergie de la tarte dans ma main. Alors oui, vous allez faire les malins en disant qu'on peut faire le mouvement inverse... Oui, certes, mais là c'est un autre mouvement, il est inversé spatialement, mais pas physiquement. Sauf si vous êtes le Prince de Perse !

http://purenintendo.com/wp-content/uploads/2006/12/prince-of-persia-the-two-thrones-20050920053911812.jpg

Alors bien entendu, comprendre que le temps existe est une chose qui peut se faire assez rapidement, même pour un homme primitif. C'est pour cette raison que l'on compte les jours, les nuits, les ans, les mois. Et la plus simple façon de le faire est encore de se concentrer sur les causes de ces évolutions, à savoir les astres. Les jours sont comptés à chaque lever de Soleil, les nuits sont comptées à chaque coucher de Soleil, les mois en fonction de la pleine Lune et les années grâce aux saisons et au Soleil. Et compter le temps, c'est très important pour un homme (le temps c'est de l'argent il paraît...). Alors lorsqu'il a fallu avoir une mesure plus précise que la journée, les premiers cadrans solaires sont apparus, toujours un phénomène astronomique constant et facile à utiliser. Le problème c'est que lorsqu'il y a des nuages ou qu'il fait nuit, ça ne marche plus.

http://www.dinosoria.com/inventions/cadran_solaire_010.jpg

Mais ce n'est pas grave, le principe était compris (si vous n'avez pas compris le principe, recommencer depuis le début). Il s'agissait de trouver un mécanisme périodique et régulier qui permettrait de compter le temps à notre place, et d'une façon plus précise, plus fiable et plus efficace qu'un cadran solaire. Les clepsydres sont alors apparues, système à base d'eau qui permet de compter le temps avec une bonne efficacité en évalutant la durée nécessaire à un vase pour se vider dans un autre avec un flux régulier. De même pour le mouvement régulier des pendules, utilisés avec les horloges, bien plus tard. Le problème de ces instruments c'est qu'il ne faut pas bouger, c'est pour cela qu'en navigation, les étoiles sont restées longtemps le moyen de mesure le plus efficace. De nos jours bien sûr, le système périodique le plus régulier qu'on connaisse est une transition atomique, c'est pour cette raison que nos horloges les plus performantes sont atomiques (non pas comme les bombes).

On sait aussi depuis Einstein et la relativité générale que le temps n'est pas une grandeur universelle et absolue. C'est-à-dire que lorsqu'on change d'endroit, la manière dont il s'écoule change également. Et pas besoin d'aller à l'autre bout de la galaxie pour le savoir, il suffit de regarder les écarts d'horloges entre les satellites à 20 000km et les horloges au sol. Certes, c'est très faible, mais c'est suffisant pour montrer que le temps, au fond, c'est relatif.

Et aujourd'hui, sans le temps, on ferait rien. Je veux dire, d'un point de vue sociologique plus que scientifique (ouais je sais, je m'engage sur une pente fatale...). Si on retire toutes les horloges, si on laisse l'homme face à lui-même, c'est la merde. Les gens loupent leur rendez-vous, les métros et les trains ne sont plus indiqués, la seule notion du temps qu'il nous reste est le jour et la nuit. C'est chaotique, c'est le bordel, mais qu'est-ce que ce serait bien... Parcequ'à force de voir courir les gens dans tous les sens sous prétexte qu'ils ont deux minutes de retard, y'a de quoi devenir dingue. Et là seule chose qu'on a envie de leur dire, c'est : Mais rien ne sert de courir, le temps ça ne se rattrape pas (héhé, je parie que vous vous attendiez à autre chose).

Bref, je vous laisse, car je suis en retard !

http://www.poleenandthecity.fr/wp-content/uploads/2009/05/lapin-alice.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by The Scientist - dans Concept du jour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : The Scientist
  • The Scientist
  • : The Scientist vous présente la science et ses dérivés, et toutes les choses folles et insoupçonnées que nous réserve les scientifiques. Welcome to the mad world of The Scientist.
  • Contact

Recherche

Archives

Liens